Réussir sa vie, réussir son entreprise, réussir sa start-up. Pour vous, c’est quoi la réussite? Intimement et en ouvrant les yeux sur le monde, comment pourrez-vous dire, un jour, que vous avez réussi ?

Si la mission (mission statement) de votre entreprise est d’être la meilleure ou la plus performante dans son secteur d’activité, vous allez rencontrer les attentes de votre actionnaire mais est-ce vraiment fédérateur pour toutes les parties prenantes de l’entreprise ? Est-ce que votre performance et la valeur de votre entreprise se calculent sur base de l’EBITDA uniquement ? Il est dépassé de juger la valeur de votre entreprise uniquement sur sa performance financière.

Je vous invite à définir la réussite de votre entreprise grâce une vision intégrale basée sur la création de valeur partagée. Votre responsabilité est de savoir pourquoi l’entreprise existe. Qu’est-ce qui manquerait à la communauté si elle n’existait pas ? Voulez-vous être le meilleur du monde dans votre secteur d’activité ou le meilleur pour le monde dans votre secteur d’activité? Si vous émettez une vision qui plait à l’investisseur uniquement, votre réussite à long terme va être difficile. Si vous intégrez une vision intégrale réelle qui inscrit votre entreprise dans sa communauté en tenant compte de toutes les parties prenantes, vous aurez plus de facilités pour attirer les bons fournisseurs, les bons talents et les bons clients. La vraie valeur d’une entreprise c’est d’abord la somme de ses talents qui l’a font vivre et grandir et c’est là que naît la réussite.

En 2005 au Caire, j’interroge un viel homme sur la symbolique du tsunami qui en 2004 balaya les côtes asiatiques en emportant plus de 300 000 vies. Le veil homme m’a répondu : « La terre va accoucher d’un nouveau monde. Ce que tu vois, là, c’est la perte des eaux. Tu verras dans quelques années les contractions apparaître. » Je n’ai jamais oublié cette phrase. Je ne cesse d’y penser face à cette succession de crises. Un monde est en train de mourir et un autre monde en train de naître.

Cette nouvelle notion de réussite au travers de la création de valeur partagée redonne une importance au patrimoine humain, à la collectivité et aux générations futures. La motivation qui anime ces nouveaux entrepreneurs est la mise en oeuvre d’un système qui respecte l’environnement, les gens et qui crée de l’abondance partagée. Ils savent qu’il est trop tard pour créer des entreprises qui ne soient que durables. Nous devons créer des entreprises « regénératrices », c’est à dire créatrice de plus de valeur qu’elles n’en consomment. En tant que dirigeant d’entreprise pendant 15 ans en perpétuelle recherche de solutions pionnières, je vous donne quatre clés pour atteindre cet objectif de “régénération” tout en étant financièrement durable :

  1. Relocaliser les ressources fondamentales que sont l’alimentation et l’énergie. Il est devenu nécessaire de rapprocher la production des lieux de consommation ;
  2. Créer une économie collaborative;
  3. Penser à l’usage plutôt qu’à la propriété. Par exemple, fondamentalement, nous n’avons pas besoin d’avoir la propriété d’un frigo mais plutôt l’usage d’une solution de froid. Si le fournisseur intègre cela, il ne pensera plus jamais à l’obsolescence programmée pour vendre le bien envers et contre tout ;
  4. Penser à un système circulaire où les déchets de l’un sont les combustibles et la matière première de l’autre.

Assez de femmes l’ont déjà vécue pour savoir qu’une naissance est porteuse de beaucoup d’espoir mais d’autant de souffrances et d’incertitudes. Nous sommes à ce point de bascule où tout est possible. Le tout est de savoir si, aujourd’hui, vous voulez faire partie de celles et ceux qui accouchent le nouveau monde ou bien de celles et ceux qui regardent en espérant que les choses se passeront au mieux. Le monde politique va prendre trop de temps malgré les ruptures et les chocs. Vous, les entrepreneurs (ou les entreprenants), vous avez le choix, rester dans un monde finissant ou créer celui qui vient.

Votre lecture de cet article me fait croire que vous avez déjà choisi.

 

Guibert Del Marmol, Conseiller, auteur et conférencier Utopiste pragmatique. Ma misson? Allumer le feu dans le coeur des entreprenants.

Start-up et décroissance, le nouveau paradigme ? Osons rêver “ start-up “, osons créer demain