Les start-up déchaînent les passions. Et pour cause, on les associe souvent à la multitude de « success stories » dont la Silicon Valley a le secret.

La définition populaire de la start-up désigne directement les entreprises liées au développement de solutions digitales guidées par une motivation de retour financier à court terme. Dans ce sens, il existe un grand nombre de start-up belges dans les secteurs de l’énergie ou de la mobilité, par exemple, qui offrent de réelles solutions aux enjeux de société.

« A start-up is a temporary organization designed to search for a repeatable and scalable business model ». Steve Blank Pourtant, traduit littéralement de l’anglais, le terme signifie « société qui démarre ». Je préfère donc parler d’entrepreneuriat et envisager de manière plus large toute entreprise naissante qui crée des emplois par le développement de nouvelles solutions en réponse à un besoin de marché ou sociétal. Fondamentalement, deux éléments sont nécessaires aujourd’hui, la culture entrepreneuriale et la motivation de répondre à des enjeux de société, en lien avec un fort impact social ou environnemental. Des actions très pertinentes, comme « Les Jeunes Entreprises », permettent aux jeunes de révéler leur goût pour l’entrepreneuriat.

Au delà de tout concept, j’ai confiance en la créativité des jeunes, des femmes et des hommes qui agissent. Ils sont autant d’exemples qui permettent de voir le verre à moitié plein. Si la jeune génération est naturellement sensible à l’entrepreneuriat, il faut s’en réjouir et se permettre d’orienter sa motivation vers les enjeux actuels et futurs.

 

« A start-up is a temporary organization designed to search for a repeatable and scalable business model« 

Steve Blank

 

A vous les acteurs de demain, ne vous mettez pas de barrières, permettez- vous d’aller plus loin en rencontrant des personnes ressources pour nourrir votre démarche et l’éveiller aux enjeux de société. Au sein d’initiatives comme Be Circular, Greenbizz à Bruxelles ou le VentureLab à Liège, vous pourrez côtoyer des entrepreneurs qui ont de l’expérience et de la motivation.

En tant que député fédéral, je suis persuadé que l’écologie reste plus que jamais l’avenir de l’économie, mes priorités politiques sont axées sur l’entrepreneuriat, les PME et les indépendants avec une attention toute particulière pour la relocalisation de notre économie et l’innovation (économie circulaire, collaborative, de la fonctionnalité,…).

 

Gilles Vanden Burre, Député fédéral Ecolo – économie, entrepreunariat, PME, indépendants, Ex-Directeur de l’incubateur d’entreprises Greenbizz

Réussir son entreprise vers le nouveau monde