Plongé dans l’élaboration de sa start-up, le nez dans le guidon, l’entrepreneur ne prend pas toujours le temps de faire une pause, de sortir de son projet et d’analyser les relations qu’il entretient avec les parties prenantes de son projet. Et pourtant, cette relation n’est-elle pas un véritable vecteur de réussite de son projet entrepreneurial?

Au VentureLab, nous mettons en avant l’importance de l’assertivité entrepreneuriale : être capable de donner un feedback constructif et puissant aux parties prenantes de son projet. Pour amorcer un apprentissage, nous réservons un moment privilégié et important dans le parcours : l’évaluation mutuelle. Après 6 mois d’incubation, le jeune entrepreneur et l’Entrepreneur en Résidence qui l’accompagne se réunissent autour de la table et, avec l’aide d’une personne de l’équipe pour animer la discussion, expriment en toute transparence leurs ressentis et leur feedback sur leur relation mutuelle.

Si tout le monde est convaincu de l’utilité de cette évaluation dans le parcours du jeune entrepreneur, ce moment peut tout de même s’avérer compliqué pour celui-ci. Effectivement, il n’est pas toujours évident, lorsque l’on a 20 ans, d’exprimer ses ressentis, ses désaccords face à un Entrepreneur en Résidence, que le jeune considère trop souvent comme une figure d’autorité.

Parti de ce constat, il nous a semblé évident de former et outiller le jeune entrepreneur à « l’art du feedback », notamment grâce à une formation donnée en interne. Effectivement, que ce soit face à l’Entrepreneur en Résidence qui l’accompagne ou face à ses futurs clients ou partenaires, il n’y a que par le biais d’une communication franche qu’il pourra entretenir de bonnes relations, continuer à construire et donc atteindre ses objectifs.

 

Emilie Eussen, VentureLab

 

 

Chaque fois que vous voyez une entreprise qui réussit, dites-vous que c’est parce qu’un jour, quelqu’un a pris une décision courageuse. 

James A. Worsham

W.IN.G by Digital Wallonia, un allié de taille pour les start-up numériques Ces étudiants zinzins qui refont le monde