Isaline Thirion, le levier juridique et financier du VentureLab

Aujourd’hui, on vous emmène à la rencontre d’Isaline Thirion, qui a rejoint l’équipe du VentureLab en juin dernier. Son engagement est possible grâce au partenariat fort avec Eklo qui finance sa fonction dans le but de créer des ponts entre les expertises des structures. Sa mission ? Coordonner le réseau des experts du VentureLab (ils sont plus de 180) et assurer la bonne mise en relation entre ceux-ci et les jeunes entrepreneurs accompagnés par l’incubateur. Isaline dispose également d’un rôle essentiel au VentureLab : celui d’accompagner les jeunes entrepreneurs sur les questions liées à la création d’entreprise, la rédaction de conventions d’actionnaires ou encore l’élaboration d’un plan financier. Car pour voler de leurs propres ailes en toute sérénité,  les jeunes start-up auront besoin de compétences financières pour comprendre parfaitement le lien entre leur modèle, ses challenges et son financement. Et créer une entreprise n’est que le début d’un parcours entrepreneurial. Le rôle d’Isaline permet aux entrepreneurs d’avoir le baguage nécessaire pour la suite de l’aventure.

Ce qui nous a plu chez Isaline, c’est qu’elle amène un véritable vent de fraicheur et une envie de renforcer son expertise et son réseau au service des jeunes entrepreneurs. Au quotidien, on apprécie son ouverture, son humilité et sa capacité à traduire les histoires des jeunes entrepreneurs en chiffres pour les outiller avant la création de leur entreprise.

« Ce qui me passionne, c’est qu’il existe plein de manières différentes de financer son entreprise, qu’il s’agisse de financement privé, bancaire, d’aides publiques, de fonds thématiques, de financement SIBA ou de crowdfunding. Mon rôle est également celui d’élargir ce spectre et de sélectionner des sources de financement, notamment dites ‘’d’impact’’, qui répondent pleinement aux besoins des jeunes entrepreneurs ».

ISALINE THIRION

Ses objectifs au service des entrepreneurs de demain

Pour augmenter la visibilité des jeunes pousses auprès de ces différents acteurs, Isaline coordonne la Financial Night : une soirée de rencontre entre acteurs financiers et jeunes entrepreneurs qui cherchent à lever des fonds pour concrétiser ou accélérer leur projet d’entreprise, organisée par le VentureLab dans le cadre du Sommet des Entrepreneurs.

Enfin, pour aider les jeunes entrepreneurs à valider l’aspect financier de leur projet, elle organise aussi les Comités financiers du VentureLab : « Un moment de rencontre ultra formateur pour les jeunes entrepreneurs, car c’est ici qu’ils sont spécifiquement challengés par des experts du secteur sur la construction de leur chiffre d’affaire, les hypothèses de leur business plan, leur stratégie financière mais aussi leur capacité à gérer leur entreprise. » Cette étape est un véritable gage de crédibilité auprès de leurs futurs partenaires financiers, mais surtout une étape formatrice pour les aider à prendre les commandes de leur entreprise !

« Bien sûr, la vérification de tous les aspects financiers d’un projet est une tâche méticuleuse qui demande beaucoup d’expertise et d’ancrage. Pour parfaire l’expertise offerte aux entrepreneurs, je m’entoure de la Sowalfin, de plusieurs entrepreneurs en résidence comme Didier Leclercq, Julien Losseau et Hubert Brogniez et de notre nouveau sponsor, la Fiduciaire de Wallonie. Autant d’acteurs….pour ancrer la démarche de création d’entreprise.»

ISALINE THIRION

La nouvelle génération pour transformer le monde : une vision qu’elle partage avec le VentureLab

 « Student Entrepreneurship for Change », plus qu’un slogan, une vision qui lui parle : « Les projets que j’ai pu accompagner depuis mon entrée au VentureLab le prouvent : la nouvelle génération entrepreneuriale est porteuse d’avenir, ils ont des idées et de l’énergie à revendre pour transformer le monde demain. Et ils se servent de cette envie pour construire des projets qui apportent des réponses, à leur échelle, aux enjeux sociétaux. C’est très inspirant. De mon côté, j’essaie d’être à leur écoute et de leur amener ma part de rigueur et de créativité, notamment en gardant cette posture d’éveil à de nouveaux modèles économiques afin de répondre pleinement à leurs besoins. »

Une envie d’innover en créant un lien fort entre finance et enjeux sociétaux.  

En juin 2019, Isaline clôture un master en gestion des entreprises sociales à HEC Liège par un mémoire sur l’Impact Investing, une stratégie d’investissement visant à générer un impact sociétal fort, tendance émergeante des fonds d’investissements qui souhaitent soutenir davantage les start-up à impact, perçues comme plus agiles et pérennes. Dans son mémoire, elle s’intéresse de près à ces pionniers qui ont mis sur pied des systèmes innovants pour intégrer la performance « impact » de leurs fonds dans leurs formules de rémunération. « Lors de ma rencontre avec 22 acteurs et actrices clés du secteur, j’ai cherché à comprendre comment ces mécanismes encore très novateurs peuvent éventuellement renforcer l’impact social et environnemental de ces fonds d’investissement».  Un mémoire qui a reçu des échos positifs, puisqu’Isaline est lauréate des Hera Awards 2020 décernés par la Fondation pour les Générations Futures, qui récompense les mémoires de Master et les thèses de doctorat qui portent sur « la recherche de solutions innovantes vers un mode d’organisation soutenable pour la planète et sa population. »

Une personnalité qui l’inspire ?

« Le réalisateur et écologiste Cyril Dion ! La portée de ses films « Demain » et « Après-demain » sont pour moi de véritables vecteurs de changement, car ils nous donnent envie de nous engager pour le monde de demain. Ce que j’ai particulièrement apprécié, c’est qu’il montre à quel point l’entrepreneuriat peut épouser des formes diverses et variées. L’entreprise n’est plus seulement cette organisation bureaucratique, elle peut être humaine, libérée, et peut prendre forme au plus proche de la terre et des éléments. »

Naviguer grâce à la raison d’être : une étape clé pour orienter les décisions de l’entreprise